Déo Namujimbo
Conférences - Traduction et Interprétariat - Formations en journalisme et langues africaines
 
 
+33 7 83 56 35 95

Déo Namujimbo, traducteur et interprète de langues africaines

Traducteur et interprète de langues africaines

Traducteur et interprète de langues africaines

Grâce à son expérience de journaliste pour la presse congolaise et pour de grands titres français et européens et sa maîtrise parfaite du français et de différentes langues et dialectes parmi les plus utilisés en Afrique centrale et orientale, Déo sait manier avec aisance les mots. La fluidité de son style et sa parfaite maîtrise des langues utilisées lui permettent de s’adapter à tout type de traduction.

Langues de travail

Swahili

Lingala

Kikongo

Mashi

Français

Publics cibles

Maisons de production de documentaires, maisons de presse, services publics et institutions (cours et tribunaux, commissariats de police, hôpitaux et structures sociales), foyers d'hébergement, associations d'aide aux immigrés, demandeurs d'asile et réfugiés, maisons d'édition, universités et centres de recherche, particuliers etc

Pourquoi faire appel à un interprète de langues africaines de et vers le français ?

Beaucoup de services et de structures, notamment ceux qui sont en contact avec les migrants ne maîtrisant pas la langue française, recourent souvent aux services d’un traducteur ou d’un interprète, à différentes étapes de leur vie ou de leur métier.

Pourquoi choisir Déo Namujimbo pour vos traductions et autres prestations de traduction et d’interprétation ?

Tout d’abord, ses langues de travail (swahili, lingala, kikongo et mashi) sont toutes ses langues maternelles, en plus de la langue française pour la maîtrise de laquelle il a reçu des prix nationaux et internationaux. De plus, étant donné son expérience de journaliste aguerri, il sait exactement placer les mots qu’il faut à leur place en respectant le contexte et en résumant les discours de la personne interviewée. Enfin, Déo anticipe les questions du questionneur afin d’obtenir les réponses attendues et tout en faisant gagner un temps précieux aux deux parties.

Qui a besoin d’une bonne traduction de langues africaines ?

Nous ne citerons ici que quelques-unes : les cours, tribunaux et commissariats de police, les services médicaux, les assistantes sociales, les avocats, les associations et maisons d’accueil, les services de l’Etat (Ofpra, CNDA, préfectures). A ceux-là il faut ajouter les médias et maisons de production de documentaires ou encore les associations, ambassades et Ong actives en Afrique.

A quel public profite une – bonne – traduction ?

Les services et structures citées au point 3. Mais aussi les migrants eux-mêmes qui bien souvent ont du mal à comprendre (et donc à répondre) à des courriers administratifs, à orienter toutes sortes de démarches ou simplement à rédiger leurs récits de demande d’asile ou de recours à la Cour nationale du droit d’asile. Les médias et maisons de production de documentaires recourent aussi régulièrement aux services de Déo Namujimbo pour la traduction des éléments ramenés des reportages de terrain, en plus qu’il collabore efficacement au sous-titrage et au montage.

En quelles formes de traduction et d’interprétariat Déo Namujimbo est-il expérimenté ?

Déo Namujimbo est spécialisé en toutes sortes de traduction et d’interprétariat : traduction de textes écrits, interprétariat en présentiel (sur rendez-vous), interprétariat à distance (téléphone et visioconférence), traduction de supports sonores et audiovisuels (interviews, images et sons pour la radio, le cinéma ou la télévision).

En résumé, pour tous vos besoins en traduction et interprétariat en swahili, lingala, kikongo et mashi, une seule adresse :

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de FNAE

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.