Déo Namujimbo
Conférences - Traduction et Interprétariat - Formations en journalisme et langues africaines
 
 
+33 7 83 56 35 95

ISM Matin : Nos interprètes ont du talent


Déo Namujimbo, interprète et écrivain

Notre collègue Déo Namujimbo, interprète en langues africaines (lingala, swahili, kikongo, et mashi), est par ailleurs journaliste, conférencier et romancier. Originaire de Bukavu (République démocratique du Congo), il s'est expatrié en France en 2009. Nous partageons aujourd'hui, à l'occasion de la publication d'un nouveau roman, son histoire et ses motivations. 

Son nouveau livre Les Sylvestres aventures de l’enfant-soldat, paru en février 2021, ainsi que son livre Je reviens de l'enfer : Reportage de guerre à l'Est de la République Démocratique du Congo (août-septembre 1998) publié en 2014, sont issus de sa propre biographie. Il nous raconte :

Les Sylvestres aventures de l’enfant-soldat

« C’est une histoire fictive, mais qui est issue de faits réels. Bahati, le protagoniste, symbolise des millions d'enfants soldats.

Ce jeune, comme tant d’autres dans la vie réelle, a vu un groupe armé arriver dans son village et massacrer tout le monde. Puis, il a été pris par ces bandits ou criminels qui lui ont appris à violer et à massacrer, entre autres choses. Après un temps, Bahati parvient à s’échapper au péril de sa vie de l’emprise de ces bêtes sauvages. Il rêve de revenir dans son village, et il a la chance de rencontrer un vieux chasseur expérimenté qui connaît très bien la forêt, qui l’aide à la traverser.

J’ai écrit ce livre pour apprendre deux choses à mes chers lecteurs. En premier lieu, la vie des enfants soldats. Je démontre comment ces pauvres enfants finissent par devenir des bêtes sauvages, comment ils apprennent les pires atrocités. En deuxième lieu, des secrets de survie dans la brousse africaine, via un témoignage vivant et fort explicite de comment traverser la forêt équatoriale. Après la lecture de ce livre, le lecteur peut s’égarer dans la forêt sans mourir de faim, en mangeant les fruits que les singes mangent, par exemple. Ou encore, comment se débarrasser des léopards : ils ont peur des serpents, comme tout le monde ! Sans parler des intempéries dont on peut se prémunir très facilement si on en connait les codes. » 

Je reviens de l’enfer : reportage de guerre à l’est de la République démocratique du Congo (août-septembre 1998)

« Ce livre est issu d’une histoire vécue. En 1998, j’ai suivi pendant trois mois une brigade de 5 000 militaires, où j’ai vécu les pires horreurs de ma vie.
 
Je me suis dit, c'est inhumain, il faut que le monde sache comment les gens sont massacrés, brulés, décapités, torturés. Alors j’ai tout écrit pendant le voyage : qui, où, comment.

Cependant, je ne pouvais publier tout ça dans mon pays, de peur de mettre en danger ma sécurité et celle de toute ma famille. Alors j’ai attendu d'être en France pour sortir ce livre. Je l’ai fait pour que les gens prennent connaissance de tout ce qui s’est passé réellement. Mais aussi dans l’espoir que, si un jour on a un jugement, on aura ce témoignage vécu et très bien documenté, écrit avec tous les détails. D’autant que ces assassins sont aujourd’hui au pouvoir dans toutes les sphères politiques de mon pays d’origine »
 
Il convient de noter ici que l’écrivain Déo Namujimbo est l’auteur de plusieurs manuscrits pour lesquels il recherche un éditeur : romans pour la jeunesse, nouvelle, poésie, autographie. Avec en premier lieu le deuxième tome des Sylvestres aventures de l’enfant-soldat. 


Derniers articles

Catégories

Aucune catégorie à afficher

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de FNAE

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.